7La ligne

 

La ligne

Ces quelques lignes pour décrire le sujet de cette étude. Qu’elle soit droite, ou sinueuse, brisée, rompue, arquée, on la suit, la contourne, ou l’observe. Ligne de vie, de la main, ligne de conduite, ou l’ultime ligne d’arrivée, elles guident mes pas, captent mon attention dans l’espoir d’apparaitre ici. Suivez-la avec moi.

6Vous avez deux minutes?

 

Vous avez deux minutes?

C’est souvent de cette façon que débute notre rencontre. On échange quelques mots. Je fais votre portrait, puis poursuis ma route. Je vous présente ces gens que je croise en marchant. Je ne les choisis pas, puisque le hasard les place sur ma route. Une série de portraits qui me permet d’entrer en contact avec les gens, en visitant à pied villes et villages.

5Mes égarements

Mes égarements

Ma formation d’électrotechnicien, mon expérience en assistance technique tout comme mon intérêt pour l’innovation m’ont amené à développer une technique de prise de vue bien à moi, qui nourris le besoin de sortir des sentiers battus. Sensible aux humains qui m’entourent, témoins d’un grand nombre de cas de maladie d’Alzheimer dans les familles des gens que je côtoie, je crée une série d’images confuses qui propose des analogies entre la mémoire de mon boitier numérique et la mémoire humaine. Je démontre que le fait d’ajouter de plus en plus d’information ne rend pas forcément le message plus clair.
Présentée du 24 septembre au 10 octobre 2016 au coprs de garde du lieu historique national du Fort-Chambly, 8, rue de Richelieu, Chambly.

4Vous

Je sillonne les routes de la belle province, dans le but d’y rencontrer les gens. Je prends plaisir à convaincre chacun de poser pour moi. D’une façon la plus naturelle possible, sans artifices ou grande préparation, je croque un portrait instantané. Je construis ainsi un corpus d’image, en souvenir des gens de mon époque. Mémoire, quand tu nous tiens!
Présentée à Beloeil à l’été 2016 et à Sorel-Tracy à l’été 2017.

3Divergence (la suite)

Je vous présente ici la continuité de ce projet. Nouvellement doté d’un outil qui me permet de faire tourner mon boîtier dans tous les sens, en étant monté sur trépied, je peux avoir des rendus plus nets et mieux contrôler le déplacement de l’appareil. Merci à Benoît Fortin, qui a eu le génie et la générosité de construire pour moi le « vire-caméra ».
Vous pouvez voir les premières photos de cette série, sous la rubrique Exposition.
Présentée en février et mars 2015 à la Maison de la culture Villebon, Beloeil
Présentée en avril 2014 à la Galerie Dosha

2Le geste et la main

Je suis fasciné par les mains, par leurs réalisations certes, mais avant tout par ce qu’elles expriment. La main est reliée directement au cœur, et nous révèle bien des choses sur la personne qui la meut. Bien que les travaux manuels se font plus rares et sont trop souvent remplacés par les technologies modernes, je suis toujours touché par le geste. Aussi, j’aimerais photographier les mains qui ont des activités originales et qui s’entêtent à manipuler, construire, toucher, créer ….
N’hésitez pas à me faire part de vos projets. J’aimerais les documenter et les immortaliser.

1Mouvement

Voici quelques photos illustrant mes premiers essais photographiques sur le mouvement. Le gout d’explorer le mouvement m’est venu suite à la visite de l’exposition « Envols » du photographe Jérémie Nassif.